Deux ans après sa sortie initiale sur consoles de salon et PC, le Battle Royale de Respawn Entertainment, Apex Legends débarque enfin sur Switch dans un portage offert par Panic Button, compagnie responsable, entre autres, de plusieurs autres portages sur la console de Nintendo (Rocket League, Warframe). Mais, ce portage-ci en vaut-il vraiment la peine?

Merci à Nintendo Canada qui nous a gratuitement fourni une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et le test. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de la note finale. #Article13Free

Test et texte par notre collaborateur spécial Bastien Slosse

Que le meilleur gagne!

Tout d’abord en quelques mots, pour ceux qui ne seraient pas familiers avec ce jeu, Apex Legends: Champions Edition est un jeu de tir à la 1re personne de type Battle Royale où plusieurs personnages uniques ayant chacun leurs habiletés uniques, font équipe pour la gloire et la fortune. En équipe de 2 ou 3, vous êtes parachutés sur une immense carte où vous devrez vous battre, récolter armes, munitions et ressources. Au fur et mesure que la partie avance, la zone de combat diminue ainsi que le nombre de joueurs restants. Le but étant à la fin, d’être vos coéquipiers et vous, les derniers à survivre et ainsi gagner de l’expérience, monter de niveaux et recevoir des récompenses. Apex Legends a tout pour plaire avec un aspect visuel agréable et des mécaniques de jeu que l’on peut comparer à un Overwatch par exemple.

Rappelons que le jeu n’est pas un pay-to-win, mais plutôt un pay-to-look-good. En effet, les seules récompenses que vous recevrez, débloquerez ou même achèterez (oui il est toujours possible de débourser) tout au long de vos parties, seront purement esthétiques et ne contribueront en aucun cas à vous rendre plus fort ou vous avantager en début de partie. Ici, comme dans les autres Battle Royale, seul le talent brut et la rapidité de vos réflexes comptent. À noter aussi qu’il n’y a aucune campagne solo, le jeu étant totalement multijoueur. Par contre, vous pourrez y jouer même sans abonnement au Nintendo Switch Online.

Le jeu vous offre également la possibilité de jouer contre les joueurs des autres consoles, ce qui rendra vos recherches de parties plus faciles et vous n’aurez ainsi pas de difficultés à trouver des joueurs avec qui faire équipe. Vous pouvez aussi limiter vos recherches de parties aux joueurs Switch uniquement, mais durant mon test, il m’a souvent fallu de longues minutes d’attente pour espérer trouver des parties entre joueurs Switch uniquement.

Attention les yeux…ça risque de piquer un peu…même pas mal!

Sur papier, l’idée de pouvoir emmener Apex Legends un peu partout est une idée attrayante, avouons-le. Par contre, en réalité il en est tout autre. Côté performances, vous vous en doutez, c’est là que ça se gâte un peu. En effet, pour pouvoir rendre Apex Legends jouable sur Switch, Panic Button qui d’habitude tire son épingle du lot quand vient le temps de faire des portages, ici ont dû faire plusieurs concessions. Dans ce type de jeu où la vitesse et la précision comptent avant tout, on a dû passer de 60 fps sur PS4 et XB1 à un 30 fps (pas toujours constant) sur Switch, ainsi que de procéder à un « downgrade » graphique assez important pour maintenir une certaine fluidité dans le produit final et encore là, ce n’est pas toujours le cas.

En mode « docké », le jeu affiche une résolution de 720P alors qu’en mode portable, la résolution passe à 576P. Les défauts sont toutefois plus visibles en mode « tv » qu’en mode portable, mais avec une baisse assez conséquente dans la qualité des textures, du « clipping » par moments ainsi qu’une distance d’affichage diminuée, ça nuit un peu au plaisir de l’expérience portable.

On recommence à zéro…

Un autre point qui déçoit vient du fait que cette édition portable n’offre pas encore de cross-progression, ce qui veut dire que vous ne pourrez pas poursuivre votre progression déjà entamée sur d’autres consoles et inversement. Difficile de comprendre la raison pourquoi les développeurs n’ont pas inclus cette fonction dès la sortie du jeu. Mais bon, un jour peut-être, qui sait…. Les mises à jour sont quand même fréquentes depuis la sortie du jeu sur Switch (version 1.0.8 en date du 22 mars), donc on peut espérer que Respawn/Panic Button croient fort en leur produit et nous apporteront une expérience à la hauteur au fil du temps.

Et comme si ce n’était pas assez…

Troisième point noir à souligner, dans ce type de jeu où la précision des contrôles est une priorité, le jeu offre la possibilité d’utiliser le gyroscope de la console pour le contrôle de la vue, mais dès ma 1re partie, j’ai préféré désactiver cette fonction qui n’est pas vraiment adaptée pour ce genre de jeu selon moi. Le moindre mouvement gyroscopique fait bouger la caméra et dans le feu de l’action face à l’ennemi, la stabilité prime! Vous aurez toujours possibilité d’ajuster la sensibilité dans les paramètres du jeu, mais la maniabilité avec les joy-cons ou avec les joysticks sur Switch Lite (trop petits dans un cas comme dans l’autre) est plutôt imprécise et mal adaptée pour les jeux de tir comme celui-ci. Donc, priorisez l’utilisation d’une manette pro.

Sorti un peu plus tôt ce mois-ci, Apex Legends nous est offert en free-to-play, mais également en édition « Champions », celle-ci payante. Cette dernière vous offre pour une cinquantaine de dollars, les neuf légendes des précédentes saisons, sept objets légendaires exclusifs ainsi que 1000 pièces Apex qui, selon les développeurs, vaut près de 100$ en contenu payant. Alléchant pour certains, mais compte tenu que votre progression se limite uniquement à la Switch, c’est un pensez-y bien si vous jouez sur une autre console en plus. Par contre, vous pourrez aussi débloquer les différentes légendes au fur et à mesure de vos parties, donc rien ne vous oblige à débourser pour profiter du jeu.

En conclusion…

Apex Legends: Champions Edition est un très bon jeu en soi, digne compétiteur de Fortnite. Malheureusement, les maigres performances sur Switch, autant du côté graphique que sur le plan de son framerate inconsistant risquent d’en rebuter plus d’un, surtout si vous y jouez déjà sur une autre console ou sur PC et encore plus, tant qu’il n’y aura pas de cross-progression possible.

Verdict

Test de jeu - Score 6

  • 50%

    Visuel

  • 70%

    Audio

  • 50%

    Gameplay

  • 80%

    Rejouabilité

Positifs
  • Le cross-play entre toutes les plateformes
  • Gratuit et aucun abonnement payant requis
  • Gameplay accrocheur

Négatifs
  • Bas taux de rafraichissement et non-constant (+/- 30 fps)
  • Résolution décevante des graphismes
  • Absence de cross-progression cross-play sur Switch
  • Temps de matchmaking affreux sur Switch

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Prenez note que la version testée est celle sur Switch et que le jeu est également disponible sur Xbox One, PS4 et PC.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Quelques uns de nos produits sur Amazon: https://amzn.to/2pTNLZ1
► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/2GmptgY

Marc Desgagnés

Passionné de jeux vidéo, Marc affectionne également l'entrainement, les courses à obstacles, les films et la musique, en plus d'être un grand fan de Resident Evil, Uncharted, God of War et The Last of Us.

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.