Visuel 8
Bande sonore 8
Plaisir 7
Rejouabilité 8
Difficulté 7
Originalité 8

Depuis déjà plusieurs mois, ARMS suscite un fort intérêt chez les gamers. Est-ce que les propriétaires de Switch en auront pour leur argent?

Summary Note: 7.7 sur 10 7.7 bon

ARMS | Test Nintendo Switch

Nintendo
16 juin 2017
Combat
E (Pour tous)
Switch
Physique et Numérique
Français
n/d
 
Lors de notre passage au Nintendo Switch Hands-On à Toronto en janvier dernier, nous avions été agréablement surpris par ce que le jeu de combat nouveau genre ARMS nous réservait. À l’approche de sa sortie officielle le 16 juin prochain, nous avons pu tester celui-ci afin de valider nos appréhensions et de vous livrer notre analyse du jeu. Voici donc ce que notre test a pu nous révéler sur cette nouveauté très attendue!

Très agréable pour l’œil!

À ma grande surprise, le visuel du jeu ARMS m’a grandement épaté! Pas que je m’attendais à ce que ce soit moche, mais plutôt, parce que ses graphismes sont tellement bien réalisés, que tout nous accroche immédiatement.

Les couleurs sont criantes, le design général des personnages et des environnements sont somptueux et éclatés, l’animation est fluide et le moteur graphique semble avoir des ailes! C’est presque à ce demander si le moteur graphique d’ARMS ne serait pas boosté au RedBull!

Là où on peut reprocher à The Legend of Zelda: Breath of the Wild ses baisses de résolution et du taux de rafraichissement lorsque l’on passe du mode tablette (de la Switch) au téléviseur, il n’en n’est rien pour ARMS. En fait, le jeu est même d’une fluidité assez surprenante, ce qui rend le gameplay vif et précis.

Combat nouveau genre

ARMS est définitivement un « Punch-Out » des temps modernes, boosté aux stéroïdes! Il ne réinvente pas nécessairement la roue des jeux de combat sur ring, mais ses mécaniques sont très originales et particulières. Évidemment, ARMS mise avant tout sur l’utilisation des Joy-Con directement dans les mains afin d’obtenir le plaisir maximum. On est alors à même de réaliser l’extrême précision et la rapidité de réponse de ceux-ci et ce, à chaque mouvement que nous réalisons.

Par exemple, pour bloquer les coups de l’adversaire, nous n’avons qu’à incliner les Joy-Con l’un vers l’autre. Pour avancer, reculer ou nous déplacer vers la gauche ou la droite, nous n’avons alors qu’à incliner ceux-ci dans la direction voulue. Au début, c’est un peu désorientant car nous ne sommes pas habitués à employer ce type de schéma de contrôles. Mais après environ une heure ou deux de jeu, l’adaptation est pratiquement faite à 100 % et le tout devient plus « naturel ».

arms test nintendo switch

S’il est relativement facile de lancer des coups en balançant nos poings armés de Joy-Con, il est un peu plus difficile de s’acclimater à l’utilisation du saut, de la charge ainsi que du déclenchement de l’attaque spéciale. De la façon dont nous tenons les Joy-Con en main, l’accès aux boutons R, L, ZR et ZL n’est pas aussi naturelle qu’à l’habitude, surtout en raison de l’utilisation de nos pouces pour activer certains mouvements. Il ne faut pas oublier que dans la plupart des jeux, nos pouces servent à déplacer les personnages ou à jouer avec l’angle de la caméra via les joysticks.

Écrit comme ça, on dirait que je lance un autre reproche au schéma de contrôles, mais ce n’est pas le cas. C’est plutôt le fait de devoir déprogrammer notre cerveau pour apprendre à se servir de nos pouces autrement qui fait en sorte que l’adaptation est un peu plus longue!

Par contre, une mer de possibilités s’offre aux joueurs afin d’utiliser des schémas de contrôles plus conventionnels. Il est tout à fait possible d’accéder à ceux-ci en jouant avec les Joy-Con attachés à la Switch, au Grip ou encore, en utilisant un seul Joy-Con à l’horizontale, un peu à la manière d’une manette standard. Il est également possible d’utiliser une manette Switch Controller Pro pour obtenir un meilleur confort. Tout est fait de façon à ce que les configurations de boutons changent selon le type de contrôleur que l’on désire utiliser pour jouer. Et ça, c’est vraiment génial!

Modes de jeu

Au moment d’écrire ces lignes, j’ai testé le jeu alors qu’il n’est pas encore officiellement sur le marché. Par conséquence, les possibilités de matchmaking au niveau des parties en ligne ont malheureusement été très minces, le nombre d’adversaires disponibles étant presque nul. Sur environ 15 tentatives de me connecter à des serveurs pour trouver des joueurs, j’ai réussi à trouver des gens environ 4 ou 5 fois.

En général, de ce que j’ai pu tester des modes en ligne, le matchmaking semble assez fiable et juste. C’est assez difficile de savoir si ce sera toujours le cas lorsque plusieurs milliers de gens pourront se connecter, mais dans l’ensemble, c’était bien.

Les modes de jeu d’ARMS ne sont pas très nombreux, mais amusants. Le mode « Grand Prix » constitue celui que l’on pourrait qualifier de mode « histoire », dans lequel nous devons affronter les 10 personnages du jeu pour accéder au trône du grand vainqueur. Honnêtement, c’est bien, mais un peu décevant au niveau du scénario ou de ce qui nous est raconté par l’annonceur maison au sujet de chaque personnage.

Par contre, pour les autres modes en ligne ou local, ARMS procure un tas de fous rires et est amusant à souhait! Évidemment, le plaisir est toujours plus grand lorsqu’on y joue avec un ami ou contre un adversaire en ligne. Certaines modes nous permettent même jusqu’à 4 joueurs simultanés, ce qui rend les choses encore plus loufoques!

nintendo switch test arms

Si vous jouez à ARMS à 2 joueurs sur la même Switch, l’écran sera scindé en 2. Si vous jouez ainsi directement sur la Switch en mode tablette, vous découvrirez vite que l’écran n’est pas très grand et que votre champ de vision s’en trouve grandement affecté. Je vous conseille fortement d’y jouer sur le téléviseur, vous y verrez beaucoup mieux. Évidemment, la meilleure configuration est encore celle où chaque joueur possède sa propre Switch!

Sous-modes

ARMS propose également des types de jeux qui viennent ajouter un peu de diversité au gameplay de base. Par exemple, dans le mode « Contre », vous pourrez affronter vos adversaires dans des combats reposant plus sur l’accumulation de points que sur le simple fait de devoir vous battre jusqu’à ce qu’un des deux n’ait plus d’énergie et perde la partie.

Dans un de ces sous-modes, vous devez réussir à agripper votre adversaire afin de le « dunker » dans un panier de basketball, marquant ainsi des points. Dans un autre, vous devez frapper et abattre des cibles pour, encore une fois, tenter d’accumuler le plus de points possibles. Le mode « Volley » est assez amusant, surtout lorsque nous devenons assez bons, car nous pouvons procéder à de longs échanges du ballons sans que celui-ci ne touche par terre. Si tel est le cas, BOUM!, ce dernier nous explose en plein visage!

Nouvelles armes

Les combats d’ARMS sont amusants, surtout en raison de l’arsenal mis à la disposition de chaque personnage. À chaque début de combat, nous avons la possibilité de choisir parmi l’une des trois armes disponibles et ce, sur chacun de nos poings. Chaque type d’arme apporte son lot d’attaques spécifiques en plus de pouvoir bénéficier d’attributs tels que le feu, la glace, l’électricité et ainsi de suite.

L’arsenal peut être amélioré via les crédits amassés en jeu grâce à nos victoires. Ces crédits peuvent par la suite êtres utilisés pour acheter des banques de temps afin d’accéder à une ronde spéciale dans laquelle nous devons briser des cibles, accumuler des points et abattre des cibles spéciales qui nous permettent de récupérer de nouvelles armes.

Dépendamment de ce que nous avons réussi à frapper dans ces rondes, nos nouvelles armes seront graciées de différents attributs tels que mentionnés plus haut. C’est original comme méthode de faire, mais vous devrez participer à une tonne de combats afin d’accumuler les crédits nécessaires pour accéder aux banques de temps plus longues. Soyons francs : c’est grâce à ces périodes plus longues que vous mettrez la main sur de l’arsenal beaucoup plus puissant!

Nouvelle IP (propriété intellectuelle) prometteuse

J’étais très content de pouvoir enfin découvrir du nouveau du côté de Nintendo avec ARMS. Les nouvelles franchises ne pleuvent pas du côté des consoles Nintendo, ça faisait du bien de découvrir un tout nouveau produit.

C’est un premier essai qui risque d’obtenir un très bon succès en raison de sa qualité et surtout, pour son utilisation hors-pair des Joy-Con. Le jeu répond vivement aux mouvements de ceux-ci et est assez amusant pour nous tenir occupés un bon moment.

Par contre, mon bémol se retrouve au niveau du contenu offert par ARMS. On en fait le tour assez rapidement, ce qui pousse à vite chercher quoi faire. Ce n’est pas bon signe pour un nouveau titre. Nintendo a tout intérêt à nous livrer rapidement du contenu supplémentaire afin que sa nouvelle propriété intellectuelle ne se retrouve pas trop rapidement aux oubliettes chez les gamers.

Il sera également important de voir si, à la sortie officielle du jeu en magasin, les serveurs des modes en ligne d’ARMS seront achalandés ou non. Si c’est le cas, je crois que le jeu aura un bon succès, en autant que les serveurs tiennent le coup. Dans le cas contraire, on pourrait se retrouver avec une nouvelle franchise étiquetée comme flop et ce serait très dommage étant donné sa qualité générale.

Au tour de Nintendo de porter le coup de la victoire en offrant à ARMS du contenu supplémentaire qui sera rapidement réclamé par les joueurs dès sa sortie…

La copie du jeu a été fournie gratuitement par Nintendo Canada. ARMS est présentement disponible en précommande et sortira en magasin et en ligne le 16 juin 2017. Visitez le Nintendo eShop pour plus de détails.

Points positifs

  • Visuel très bien réalisé
  • Mécaniques de combats
  • Personnalité des personnages
  • Sous-modes de jeu
  • Précision et réponse des Joy-Con
  • Nombre de schémas de contrôles
  • Modes de jeu en ligne
  • Très bonne durée de vie

Points négatifs

  • Mode Grand Prix +/- intéressant
  • Nombre de personnages (seulement 10 pour l’instant)
  • Pas beaucoup de contenu
  • Certains modes pas très amusants
  • Jouer à 2+ sur l’écran de la même Switch

Notre test vidéo | ARMS

Ces autres articles pourraient aussi vous intéresser.

Wolfenstein II: The New Colossus dit non aux nazis

Wolfenstein II: The New Colossus dit non aux nazis

Bethesda et MachineGames nous préparent à l'arrivée de Wolfenstein II: The New Colossus avec une nouvelle vidéo qui déchire..

Volte-face : la SNES Classic sera vendue au Québec

Volte-face : la SNES Classic sera vendue au Québec

Nintendo revient sur sa décision et commercialisera la console rétro SNES Classic Edition dans la province de Québec..

Nintendo Direct de septembre 2017: de nombreux jeux à venir pour Switch et 3DS

Nintendo Direct de septembre 2017: de nombreux jeux à venir pour Switch et 3DS

Nintendo en a mis plein la gueule lors de son Nintendo Direct de septembre, présentant un nombre incroyable de titres pour la Switch et appareils 2DS/3DS..

1 Commentaire

  1. sylvain 7 Juillet 2017
    Répondre

    ARMS sur Nintendo switch DLC personnage Max Brass jouable gratuit le 12 juillet trailer
    https://www.youtube.com/watch?v=SzJ6_TJ9wbw

Laissez votre commentaire