Certains jeux nous font sourire parce qu’ils nous servent de livres d’histoire interactifs pour en apprendre d’avantage sur les civilisations du passé. AWAY: The Survival Series entre dans cette même catégorie, mais cette fois-ci sous forme de documentaire interactif sur la vie animale…!

MISE À JOUR – 14 OCTOBRE 2021: Prenez note que le jeu vient toujours de recevoir une énorme mise à jour corrigeant beaucoup de problèmes soulignés dans ce test.

Merci à Breaking Walls qui nous a gratuitement fourni une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et le test. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de la note finale. #Article13Free

Pas toujours facile d’être une si petite créature

Ce n’est pas tous les jours qu’un jeu nous est proposé en agençant les types aventure et documentaire en un seul titre! C’est pourtant le cas de AWAY: The Survival Series du studio Québécois (Montréal) Breaking Walls, qui nous place dans la peau d’un petit phalanger volant, ce minuscule marsupial aussi souvent appelé écureuil volant. À travers l’aventure, vous en apprendrez plus sur les moeurs du petit animal, tout en effectuant une quête pleine d’obstacles tels que prédateurs, cataclysmes et autres désagréments pouvant rendre la vie difficile à cette mignonne petite bête. Saurez-vous l’aider à survivre à son périple?

Bienvenue dans la préhistoire!…. Euh, attendez un peu… Mais pas du tout !

En prenant confortablement place dans la peau du petit phalanger, les paysages aux allures sauvages qui vous entourent vous donnerons la nette impression que vous vous retrouvez au temps de la préhistoire, dinosaures en moins. Apprenant les rudiments de la survie donnés par votre maman phalanger, vous découvrirez une riche variété d’environnements, qui peuvent êtres aussi utiles à votre survie que parsemés de vos pires cauchemars. AWAY: The Survival Series, comme son nom peut le faire croire, n’est pas réellement un jeu de survie à proprement dire. En fait, vous aurez certes besoin de faire en sorte que votre petite bête ait de quoi se mettre sous la dent afin de survivre un autre jour, mais disons que cela n’est pas au coeur des mécaniques du jeu.

Dans AWAY, l’exploration et l’apprentissage sont plus à l’honneur qu’autre chose, le jeu étant traité à la façon d’un documentaire identique à ceux de la BBC ou de la National Geographic. Au fur et à mesure que vous progresserez, le narrateur vous en apprendra d’avantage sur les moeurs, les habitudes, les prédateurs et tout le reste au sujet du phalanger volant. Et ça, j’avoue que ça m’a pris par surprise et de très belle façon! C’est original, rafraichissant et ça change des types de jeux que nous avons l’habitude de voir nous débouler dessus dans une année! Et ce qui est d’autant plus surprenant, c’est de comprendre que le tout ne se déroule pas dans la préhistoire, ni dans la forêt Amazonienne ou un endroit reculé de la terre…. L’humain a jadis été maitre de ces terres, mais semble avoir disparu…

L’exploration, bien qu’étant de type corridor, est sommes toutes assez intéressante et nous fait passer par beaucoup de variété d’endroits. Et le jeu, dès le début de la partie, propose deux modes, soit l’un pour suivre l’histoire et l’autre pour pouvoir explorer librement le jeu, en pouvant même prendre possession des divers créatures qui se présenteront devant nous. Envie de devenir un papillon? Un lézard? Un Mante-religieuse? Tout ça est possible à la simple pression d’un bouton et c’est très amusant! L’histoire, quand à elle, est plus linéaire et présente l’épopée de notre phalanger, de sa mère et sa soeur, un peu plus de façon romancée. En soit, ce n’est pas si mal, mais attendez-vous à trouver que c’est plutôt tiré par les cheveux par moments.

Une superbe idée à explorer de nouveau, mais en corrigeant les petits accros

AWAY: The Survival Series est un excellente idée, offrant beaucoup d’éléments hyper intéressants, mais souffrant aussi de problèmes divers, surtout si le studio entend bien en faire une série récurrente.Le jeu est visuellement plutôt bien, malgré que quelques textures nous semblent un peu d’une autre époque. Le moteur graphique tourne rondement, le design des niveaux est plutôt bien pensé et varié, et on s’attache quand même assez rapidement à notre petit marsupial !

Par contre quelques trucs m’ont chicotté tout au long de ma partie, qui prend entre 3 et 4 heures à compléter. Peut-être 5 si vous êtes du type à vouloir obtenir 100% du jeu, ce qui sera possible via le mode exploration. Ce qui m’a un peu déplu se situe au niveau de l’un des plus gros problèmes de AWAY: ses contrôles. Orienter notre phalanger pour sauter d’arbre en arbre sans tomber constamment dans la gueule de prédateurs, s’avère être une difficile expérience pour votre patience et vos nerfs. Sans oublier qu’à plusieurs endroits, nous demeurons comme prisonnier d’une branche, d’un rocher ou d’autres obstacles, le tout en essayant de sauter pour se sortir de là, mais sans que cela fonction.

À cela s’ajoute toutes les fois où vous tomberez à l’eau et n’aurez aucune chance (ou presque) de vous en sortir, résultant en une mort certaine. Ça devient rapidement frustrant et je vous jure que vous lancerai quelques gros mots en plus de peut-être faire voler votre manette dans les airs! Et ces problématiques de contrôles deviennent également encore plus fâchant lorsque nous devons nous battre contre certaines créatures et devons nous alimenter afin de ne pas mourir de faim. Tenter de survivre à un combat avec une serpent alors que les scripts d’attaques ne répondent qu’une fois sur deux, disons que c’est assez pour vouloir déposer la manette et faire autre chose. Ou encore; essayer de manger un insecte pour reprendre de la vie afin de ne pas crever, mais que le script reste bloqué avec l’insecte en gueule, sans l’avaler et/ou sans possibilité d’en manger un autre, disons que ce sera encore une fois une mort assurée…

Survie? Série?

Comme son titre l’indique, on pourrait penser que AWAY: The Survival Series est un jeu de survie, mais ce n’est pas tout à fait le cas et c’est très bien comme ça pour ceux qui n’aime pas cette catégorie de jeux. Il faut aider notre phalanger à survivre oui, mais cela est plus au niveau de comment l’histoire nous est racontée, qu’au niveau de la mécanique de jeu à proprement dire. Outre les problèmes enrageants de contrôles et de mauvais enclenchements de scripts qui nous mènent souvent vers l’Au-delà, l’idée de base du jeu m’a réellement plu et j’espère sincèrement que Breaking Walls prendra bonne note de ces accros pour nous proposer d’autres titres dans la série.

L’approche de type documentaire est superbe et si tous les jeux éducatifs étaient pensé ou réalisé de cette façon, ces derniers seraient vraiment très intéressants pour à peu près n’importe quel groupe d’âge. Je vous conseille de découvrir ce jeu, mais peut-être d’attendre des mises à jour corrigeant les plus importants de ses bogues, ou une baisse de prix considérable.

Verdict

Test de jeu - Score 6

  • 75%

    Visuel

  • 80%

    Audio

  • 50%

    Gameplay

  • 60%

    Rejouabilité

Positifs
  • Traitement comme si c’était un documentaire animal
  • Bonne narration qui nous en apprend plus sur l’univers du Phalanger volant
  • Environnements agréables à visiter
  • Excellente trame sonore et musicale

Négatifs
  • L’imprécision des contrôles qui vous fera rager
  • Présence de divers bogues graphiques, de caméra, de réponse de boutons, de scripts…
  • Navigation des environnement souvent confuse
  • Un peu trop cher pour la qualité et la durée du jeu (environ 3h30)

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Prenez note que la version testée est celle sur PlayStation 5. Le jeu est également disponible sur PlayStation 4 et PC.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Quelques uns de nos produits sur Amazon: https://amzn.to/2pTNLZ1
► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/2GmptgY

Marc Desgagnés

Passionné de jeux vidéo, Marc affectionne également l'entrainement, les courses à obstacles, les films et la musique, en plus d'être un grand fan de Resident Evil, Uncharted, God of War et The Last of Us.

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soumettre votre critique

Vous aimeriez apporter vous aussi votre avis sur un jeu vidéo que nous avons faits? Donnez votre note et nous la partagerons à tous.

Voici mon pointage

Si vous désirez soutenir la chaîne…

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.