Dans la plupart des jeux d’horreur, nous devons échapper à une créature ou un endroit. Dans In Sound Mind, ce sera plutôt difficile d’arriver à vous échapper de votre propre esprit!

Merci à Modus Games qui nous a gratuitement offert une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et la critique. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de notre note finale. #Article13Free

Quand notre propre esprit devient un endroit cauchemardesque

Lorsque Desmond Wales, un psychologue de renom, s’éveille mystérieusement enfermé dans le sous-sol du bâtiment abritant son cabinet, il y a de quoi se poser des question sur ce qui s’est passé. Mais tout ceci n’est rien, alors qu’il découvre que toute la ville de Milton Haven est a demie-engloutie sous les flots de la mer et qu’il se retrouve la proie d’êtres étranges et cauchemardesques… Mais que ce passe-t-il donc? Est-ce la réalité ou la tête de Desmond qui lui joue de vilains tours? In Sound Mind met la table immédiatement dès les premières minutes de jeu, nous laissant nous poser cette simple question: Sommes-nous complètement barjot?

J’ai toujours été fan de ces jeux à la première personne, qui baignent dans l’horreur certes, mais plus dans un horreur de type “psychologique” que radicalement “gore“. En fait, certains pourraient ne pas aimer le titre, simplement parce que nous ne sommes pas ici dans un jeu où les “jump scares” nous sautent au visage à chaque 5 minutes. La mécanique de base est plus axée sur l’exploration des environnements dans lesquels se retrouvera Desmond, à survivre aux manifestations paranormales qui s’y passent et à comprendre le pourquoi de ces évènements. En fait, dans le déroulement général de l’histoire, moi j’ai adoré comment le tout nous est présenté, malgré que nous comprenons assez rapidement comment se dessinera la fin du jeu…

Une petite pilule pour chaque patient

Ce qui est vraiment génial de In Sound Mind, c’est que le studio We Create Stuff ait eut une idée de génie pour les mécaniques de base du jeu. Desmond étant un psychologue de renom et ayant eut des centaines de patients à sa charge, le terrain était assez ouvert pour étudier de près certains de ceux-ci et concocter une mécanique adaptée à chacun. Et je dois dire chapeau, car ça fonctionne très bien! Pour débuter, vous (Desmond) devrez explorer le bâtiment où vous vous trouvez afin d’y récupérer des cassettes. Celles-ci contiennent des enregistrements faits avec chacun de vos patients et lanceront les niveaux appropriés à chacun de ceux-ci, lorsque vous jouerai les bandes-audio dans le magnétophone de votre bureau. À ce moment, une porte lumineuse apparaitra, celle-ci vous téléportant directement dans les univers de X ou Y patients, ceux-ci prenant la forme selon les peurs qui animent ou animaient ces clients…

Et c’est là que la beauté du jeu réside. Par exemple, dans le cas de notre première patiente, Victoria, vous apprendrez que celle-ci est mystérieusement décédée dans un supermarché Homa-Mart et qu’elle hante les lieux depuis. En faisant vos recherches, vous découvrirez que Victoria manquait incroyablement de confiance en elle, ne supportait pas le regard des autres et était la risée de tous. Mais ça, étant vous-même son psy, vous le saviez déjà. Sauf que là, non seulement vous le saviez, mais vous vivez carrément à l’intérieur de ses peurs et ses craintes en plus d’être pourchassée par celle-ci!

Là où les mécaniques de jeu sont bien adaptées à chaque cas, c’est dans les outils et les façons que nous pourrons éviter la mort face à chacune des manifestation démoniaques de ces patients. Pour revenir à Victoria, comme celle-ci ne supporte pas le regard des autres, vous ne pourrez pas l’affronter directement. Par contre, un peu à l’image de Persée affrontant la Méduse dans Le Choc des Titans, vous devrez attirer Victoria vers divers immenses miroirs afin que celle-ci s’y voit, s’effraie elle-même, le miroir éclatant en mille morceaux. Afin de vous aider dans la suite de vos recherche des autres miroirs, une fois le premier cassé, vous pourrez en utiliser un fragment, qui vous servira à repousser Victoria lorsqu’elle s’approchera de vous pour vous attaquer. Moi j’ai trouvé cela tout à fait génial!

Évidemment, ceci n’est qu’un cas et chaque patient étant différent l’un de l’autre, chaque mécanique sera également différente. Ça apporte un vent de fraicheur dans le jeu à chaque nouvelle cassette-audio que nous trouverons et feront jouer et qui nous transporteront dans les peurs de chacun de nos patients…

Oh, mais ce n’est pas tout!

Qui dit “peurs“, dit également “démons” ! Bizarrement, une drôle de substance toxique et explosive se retrouvera un peu partout dans les environnements, pouvant êtres détruits une fois que vous aurez trouvé le pistolet. Et vous en aurez grand besoin car d’autres créatures démoniaques se trouvent un peu partout et cherchent à faire la peau à Desmond. La progression de l’histoire nous fera rencontrer quelques types différents d’êtres maléfiques, mais outre quelques-uns, ils se ressembleront pas mal tous et pourront facilement êtres dégommé avec nos armes. Car oui, vous en trouverez quelques-unes pour vous aider, comme le pistolet, le fusil-pompe, le fusil à fusées éclairantes, etc.

Dans la version vidéo du test, je mentionne que le jeu est un peu différent des autres du genre. C’est surtout parce que dans In Sound Mind, la plupart des items trouvé ont une incidence en jeu ou une utilité réelle. Pas question ici de pouvoir ouvrir des armoires, des tiroirs et prendre des objets en main que pour le simple plaisir de les faire tournoyer et les regarder. Non mes amis! Ici, les items trouvés sont utiles à l’histoire ou à vos équipements. Comme vous devez utiliser votre lampe de poche souvent en jeu, vous devez également gérer sa charge de piles. Heureusement, vous en trouverez un peu partout, mais il peut arriver quelques-fois d’être à sec et de se retrouver plongé en pleine noirceur.

Et comme les environnements sont d’ordinaire assez sombres, vous aurez un mal de chien à naviguer pour trouver votre chemin si votre lampe de poche vous fait faux bond. C’est un peu la même chose au niveau des munitions pour vos différentes armes: une bonne gestion de celles-ci est à prévoir. Au moins, le jeu n’est pas très punitif, ce qui fait que vous trouverez assez facilement un moyen de vous sortir du pétrin, même en étant à sec au niveau des munitions.

L’autre chose que j’ai adoré, c’est que Desmond peut trouver différents médicaments dans les environnements, ce qui lui permet d’obtenir des gains permanents de ses capacités de base. Par exemple: il pourra trouver trouver des capsules lui permettant d’augmenter sa jauge de vie, d’endurance, etc., et ça, bien ça aide encore une fois à nous faire ressentir que nous jouons vraiment et qu’il n’est pas uniquement construit comme un simple jeu sur rails.

Enfin un jeu de plus de trois heures…

Au final, In Sound Mind est un très bon jeu, probablement maintenant l’un de mes favoris dans le genre. L’ambiance est superbe, nous avons l’impression d’être joueur et non pas seulement spectateur et pour une fois, c’est un titre qui ne nous en donne pas seulement que pour trois ou quatre heures de jeu. Car pour en faire le tour complet, vous pouvez compter environ huit à dix heures, surtout si vous voulez aller trouver les microsillons éparpillés un peu partout, qui peuvent êtres joué sur le gramophone du bureau de Desmond. Et croyez-moi, comme la musique et l’ambiance sonore du jeu sont excellents, ça vaut franchement la peine d’aller revisiter chaque endroit à la recherche de ceux-ci!  Bref, j’ai vraiment aimé ce jeu et si c’est le genre de titre qui est dans vos cordes, je vous invite à y plonger sans hésitations, même au prix de 50$. 😉

Verdict

Test de jeu - Score 8

  • 70%

    Visuel

  • 85%

    Audio

  • 80%

    Gameplay

  • 70%

    Rejouabilité

Positifs
  • Bonne histoire et ambiance générale
  • Mécaniques de jeu bien adaptées aux thématiques de chaque patient de Desmond
  • Puzzles bien réfléchis et bien intégrés aux mécaniques de jeu
  • Excellente trame sonore musique et de voice-over
  • Durée de vie très intéressante pour ce type de jeu (8-10 hrs)

Négatifs
  • Sans êtres laids, les graphismes ne sont pas à la hauteur de la nouvelle génération
  • Difficile de s’orienter dans la plupart des niveau en raison de l’obscurité
  • Jeu d’horreur pas très effrayant.

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Prenez note que la version testée est celle sur Xbox Series X. Le jeu est également disponible sur PS5 et PC.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Quelques uns de nos produits sur Amazon: https://amzn.to/2pTNLZ1
► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/2GmptgY

Marc Desgagnés

Passionné de jeux vidéo, Marc affectionne également l'entrainement, les courses à obstacles, les films et la musique, en plus d'être un grand fan de Resident Evil, Uncharted, God of War et The Last of Us.

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soumettre votre critique

Vous aimeriez apporter vous aussi votre avis sur un jeu vidéo que nous avons faits? Donnez votre note et nous la partagerons à tous.

Voici mon pointage

Si vous désirez soutenir la chaîne…

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.