Le créateur du superbe jeu 7th Sector nous revient en force, mais cette fois-ci, en nous proposant une aventure d’exploration à la première personne, puisant ses mécanismes de jeu dans les simulateurs de marche ainsi que dans les puzzles.

Merci à Sometimes You qui nous a gratuitement fourni une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et le test. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de la note finale. #Article13Free

Lancés dans un monde post apocalyptique

Seul. Sans personne d’autre autour de vous. En fait, sans âmes qui vivent à des lieux à la ronde. Dans In Rays of the Light, nouveau jeu de Sergey Noskov à qui l’ont doit l’excellent 7th Sector, nous nous retrouvons fin seul, dans un monde déserté de toute vie qui soit, cherchant à survivre un autre jour. L’exploration devient alors obligatoire afin de trouver pourquoi nous sommes là et d’aboutir à une réponse qui elle, risque de ne pas être très encourageante pour la suite des choses…

Beau, intéressant, mais pas assez de tout…

In Ray of the Light est in jeu que l’on peut qualifier de “simulateur de marche”, ce fameux type de jeu qui nous plonge dans une exploration des environnements, nous racontant une histoire par la bande. Dans ce nouveau titre du talentueux Sergey Noskof, nous ressentons encore une fois ce sentiment oppressant de se retrouver seul dans un mode dénudé de vie, à tenter de survire et de comprendre ce que nous faisons là.

Visuellement parlant, il faut dire que malgré que le jeu propose des graphismes légèrement inégaux, les environnements extérieurs sont plutôt réussis, nous donnant l’impression de photoréalisme par endroits. C’est malheureux que nous n’ayons pas beaucoup d’environnements différents pour apprécier le travail, car j’en aurais personnellement pris d’avantage pour me nourrir les yeux. Évidemment, il s’agit d’un travail pratiquement d’un seul homme et suivant, presque jour pour jour, son titre précédent, 7th Sector.

En fait, In Rays of the Light a beau être un remake du jeu The Light de 2012, on a souvent l’impression qu’il y manque une âme et beaucoup trop de contenu. Une fois terminé, vous pouvez sans problèmes refaire le jeu en deçà de 30 minutes, tellement le jeu est court. L’exploration n’est qu’accessoire, puisqu’elle permet de ne trouver que quelques objets d’importance et ce, sans beaucoup d’éléments interactifs pour nous divertir. Dans beaucoup de ce type de jeu, je déplore que les studios semblent acheter du temps en nous faisant interagir avec tout et rien, mais cette fois-ci, je crois que ça aurait été plaisant d’en avoir un peu plus à se mettre sous la main.

Et c’est d’autant plus décevant que le jeu est porteur d’une très belle parole, portant sur nous, les êtres humains. Je ne vous dirai pas l’essence du message, car celui-ci n’est pas vraiment nouveau, mais surtout parce que la méthode de nous livrer celui-ci nous porte à réfléchir sur nous-mêmes. Disons que les images d’archives ont toujours un chic pour nous rappeler ce que nous sommes sur cette belle planète

Dans l’ensemble, In Rays of the Light est un titre avec une très bonne base, mais qui est trop vide de contenu pour nous soutenir et nous satisfaire. Son minime prix peut nous faire oublier le tout, mais on ne peut s’empêcher d’avoir ce sentiment d’en avoir pris plus lorsqu’on touche le générique. Honnêtement, j’aimerais beaucoup de Noskov puisse reprendre cette idée et en créer une suite dans laquelle nous pourrions en apprendre d’avantage et explorer plusieurs endroits différents. Qui sait, peut-être que ce sera le cas un jour…!

Verdict

Test de jeu - Score 6

  • 65%

    Visuel

  • 70%

    Audio

  • 60%

    Gameplay

  • 50%

    Rejouabilité

Positifs
  • Certain éléments visuels donnent l’impression de photoréalisme
  • Ambiance mystérieuse, sombre et lourde
  • Prise en main et mécaniques de jeu non complexes
  • Puzzles simples, mais bien réalisés
  • Le jeu est porteur d’un message qui fait réfléchir (à la fin)
  • Prix ridiculement bas

Négatifs
  • Visuel inégal et quelques baisses de framerate ici et là
  • Tempo hyper lent
  • Gestion de l’inventaire non
  • Peu ou pas d’interactions et/ou de puzzles
  • Histoire un peu brouillon
  • L’ensemble donne un peu l’impression de manque de finition
  • Excessivement court! 1 à 2 hrs, mais environ 30 lorsqu’on sait tout…

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Prenez note que la version testée est celle de la PS4 (sur PS5) et que le jeu est également disponible sur Xbox One, Switch et PC.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Quelques uns de nos produits sur Amazon: https://amzn.to/2pTNLZ1
► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/2GmptgY

Marc Desgagnés

Passionné de jeux vidéo, Marc affectionne également l'entrainement, les courses à obstacles, les films et la musique, en plus d'être un grand fan de Resident Evil, Uncharted, God of War et The Last of Us.

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.