Misant sur le succès de Resident Evil 7, Capcom revient enfin avec un nouveau titre dans la franchise, faisant directement suite aux évènements de ce dernier. En vous plongeant au coeur d’un village mystérieux, vous découvrirez des choses que vous n’auriez jamais pensé découvrir dans un titre Resident Evil…

Ouh lala….. Mais où sont donc ces nos zombies adorés?

Ouais bien, si vous êtes un fan fini de la franchise et un adepte de ses premiers titres comme moi, vous risquez d’avoir toute une surprise avec ce que vous réserve le nouveau bébé de Capcom, Resident Evil Village (RE8). Écartons immédiatement de l’histoire qu’aucun de nos zombies préférés ne se retrouvent dans le jeu, ceux-ci étant plutôt remplacés par…. comment dire…. “autres choses”… Et pour être franc, bien que j’étais très sceptique de la thématique employé pour ce 8e titre officiel de la série, j’ai été plutôt très agréablement surpris, malgré un petit pincement au cœur qui demeure présent. Je vous explique le tout…

Dans RE VIIIage (notez le succulent jeux typographique ici, chapeau à Capcom!), nous reprenons le rôle d’Ethan Winters, ce personnage-même que nous incarnions dans l’horreur de RE7. Cette fois-ci, Ethan mène une vie sensiblement paisible, en compagnie de son épouse Mia ainsi que leur nouveau-né, Rose. Tout semble aller pour le mieux dans leur vie familiale, mais est-ce réellement le cas? Sans vendre la mèche pour ceux qui n’ont toujours pas joué au jeu, disons que les choses tournent au vinaigre et qu’Ethan se retrouve mystérieusement en banlieue d’un lugubre village, sans savoir où, ni comment il est abouti à cet endroit. Outre un fourgon renversé et un soldat mort, aucune idée de l’endroit dans lequel il se trouve…

A prime à bord, il faut dire que ce qui m’a immédiatement plu, c’est ce sentiment d’une ambiance déjà-vue, ressentie lors de mes premiers pas dans Resident Evil 4. C’est réconfortant pour le fan et interpelle rapidement la nostalgie en nous. Et visuellement, c’est probablement l’un des plus beaux titres “nouvelle génération” que j’ai vu jusqu’à présent, outre quelques inégalités dans certaines textures. Le moteur RE Engine, quant à lui, tourne rondement en 4K à 60 fps, malgré quelques minuscules baisses de framerates ici et là, mais vraiment minimes.

Il faut dire que l’histoire de RE8 est sans-contredit la plus surréelle des titres de la série. Pour un fan de longue date comme moi, j’ai été plutôt mi-figue, mi-raisin quant à la teneur de la toile de fond proposée par le jeu, qui m’a presque fait croire que j’étais dans un titre Castlevania plus que Resident Evil par moments. Pour la première moitié du jeu, vous vous poserez beaucoup de questions à savoir où s’en va tout ce bazar. Des Lycans (Loup-garous) et des vampires, sérieux ? Bref, plus on avance, plus on comprend le tout, malgré que le scénario dans son ensemble soit tiré par les cheveux comme pas possible.

Par contre, si on ne s’arrête qu’à ce titre de la série en oubliant un peu Umbrella et le célèbre virus, on peu mettre notre cerveau à OFF et quand même y trouver un très grand plaisir. Oui, Capcom a voulu facilité l’accès au jeu via une possibilité d’ajustement de difficulté et en balançant les éléments d’action du jeu pour que ce soit plus facile de prise en main. Pour les puristes, ce sera une horreur, tandis que pour les initiés à la franchise, ils n’y verront que du feu. La gestion de l’inventaire est aussi grandement facilitée par le fait d’avoir séparé les items courants (armes, munitions, potions, etc) des items spéciaux. Ainsi, ces derniers n’occupent pas de places supplémentaires dans la valise d’Ethan et par conséquent, il ne nous est pas nécessaires de courir à gauche et à droit pour trouver des coffres pour remiser notre surplus d’inventaire et choisir judicieusement ce que nous devons trimbaler avec nous.

L’IA des ennemis est un peu nulle, surtout si vous jouez en mode facile. Par contre, plus vous relever votre niveau de difficulté, plus ceux-ci sont nombreux et utilisent certaines faines pour éviter vos tirs. Ce n’est pas la meilleure IA que j’ai vu, mais elle fait tout de même un travail acceptable. Les combats contre les boss ne sont pas non plus les plus exigeants du domaine vidéoludique, ne nécessitant que très peu de stratégie de notre part.

Bref, dans l’ensemble, outre le fait que la thématique générale ne m’ait pas vraiment fait sourire pour un titre de la franchise, Resident Evil Village est un très bon divertissement et si vous y jouez en mode normal ou plus difficile, vous aurez l’impression d’en avoir plus pour vos dollars. Même si l’histoire en ligne droite peu prendre environ une quinzaine d’heures, il vous sera possible d’aller au delà de ça en tentant de récolter tout ce que le jeu cache ici et là.

Maintenant Capcom, pourquoi ne pas revenir un peu aux sources avec Resident Evil 9 hein? Ça serait peut-être bien de buter de nouveau des zombies… Ah, mais avant ça, nous serons très heureux de recevoir un remake de RE4 ou Code Veronica. 😉

Verdict

Test de jeu - Score 8.5

  • 85%

    Visuel

  • 85%

    Audio

  • 85%

    Gameplay

  • 80%

    Rejouabilité

Positifs
  • Le superbe visuel du jeu en 4K à 60 fps
  • Beaucoup d’aspects qui rappellent RE4
  • Choix de niveau de difficultés qui attirera un plus grand auditoire
  • Rapidité de sauvegardes et chargements (sur PS5 et Xbox Series du moins)
  • Système d’inventaire amélioré et le vendeur Duke
  • L’ambiance générale qui fonctionne plutôt bien

Négatifs
  • L’essence de la franchise qui s’est carrément travestie en autre chose…
  • Le côté trop invraisemblable de multiples éléments du scénario
  • Qualité des textures inégale par endroits
  • Le jeu n’est plus réellement un “survie-horreur”

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Prenez note que la version testée est celle sur PS5. Le jeu est également disponible sur Xbox Series, PS4, Xbox One et PC.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Quelques uns de nos produits sur Amazon: https://amzn.to/2pTNLZ1
► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/2GmptgY

Marc Desgagnés

Passionné de jeux vidéo, Marc affectionne également l'entrainement, les courses à obstacles, les films et la musique, en plus d'être un grand fan de Resident Evil, Uncharted, God of War et The Last of Us.

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soumettre votre critique

Vous aimeriez apporter vous aussi votre avis sur un jeu vidéo que nous avons faits? Donnez votre note et nous la partagerons à tous.

Voici mon pointage

Si vous désirez soutenir la chaîne…

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.