Sucker Punch Productions vient de frapper fort avec Ghost of Tsushima! Incarnez Jin Sakai, le "Fantôme" de Tsushima.

Merci à SONY Interactive Entertainment et Sucker Punch Productions qui nous ont gratuitement offert une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et la critique. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de notre note finale. #Article13Free

► N’oubliez pas de nous suivre sur nos plateformes YouTube, Facebook, Twitter, Linkedin et Twitch !

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Quelques uns de nos produits sur Amazon: https://amzn.to/2pTNLZ1
► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/2GmptgY


Description

À la fin du 13e siècle, l’empire mongol a dévasté des nations entières au cours de sa campagne pour conquérir l’Orient. L’île de Tsushima est la seule terre qui sépare le Japon de l’immense armée des envahisseurs mongols conduite par l’impitoyable et rusé général Khotun Khan. Alors que l’île est en proie aux flammes dans le sillage de la première vague de l’assaut mongol, le guerrier samouraï Jin Sakai est l’un des derniers membres survivants de son clan. Il est déterminé à faire tout ce qui est en son pouvoir, à n’importe quel prix, pour protéger son peuple et reprendre à l’ennemi sa terre natale. Il doit abandonner les traditions qui ont fait de lui un guerrier afin de suivre une nouvelle voie, celle du Fantôme, et mener une guerre non conventionnelle pour libérer Tsushima.

  • Dans l’île de Tsushima déchirée par la guerre, l’antique beauté demeure : Dans ce jeu d’action et d’aventure en mode ouvert, vous parcourrez de vastes paysages et des terres infinies pour rencontrer des personnages hauts en couleur, découvrir des lieux anciens et dévoiler la beauté cachée de Tsushima.
  • L’ascension du Fantôme : Dans sa quête pour reconquérir l’île de Tsushima, Jin doit tenter d’obtenir l’appui d’anciens amis et de nouveaux alliés improbables. Il doit rompre avec la tradition, devenir un nouveau type de guerrier et protéger à tout prix ce qu’il reste de sa terre natale.
  • Un monde de boue, de sang et d’acier : Défiez les ennemis en brandissant votre katana pour une expérience immersive de combat samouraï, maîtrisez l’usage de l’arc pour éliminer les menaces à distance et développez des tactiques furtives en vue de désorienter et de dresser des embuscades avec des attaques surprises.

Notre avis complet sur ce jeu

Que dire… Sucker Punch Productions a annoncé Ghost of Tsushima lors de la Paris Game Week (PGW) 2017 via une bande-annonce à couper le souffle. Ensuite, ce fut des bandes-annonces lors du E3 2018, du State of Play puis lors des Game Awards 2019. À chaque fois, c’est un wow visuel, une ambiance féodale qui titille les yeux et qui surcharge notre cerveau d’une imagination débordante, voire sans fin.

Dès le moment où vous installez le jeu, vous êtes dirigé dans les options qui vous proposeront un choix de langue entre le français, l’anglais et le japonais, trois modes de difficultés, différents types d’affichage (dont le mode Kurosawa qui se veut un mode de cinématiques en noir et blanc avec des effets de poussière) et, par la suite, vous serez lancé directement dans le jeu, sans menu contextuel autre, dans la cinématique de départ.

À peine la cinématique commencée, vous sentez déjà la lourdeur de l’événement qui est en train de se produire : l’épique débarquement des Mongols sur la plage de Komodahama par Jubilai Khan (ici fictivement appelé Khotun Khan) et l’affrontement des nobles samouraïs contre l’armée mongolienne au comportement infâme.

Tout au long de l’histoire qui se déroulera par la suite, vous en apprendrez énormément sur la façon de vivre des samouraïs et des différentes castes à l’ère féodale du Kamakura qui marque la fin du XIIIe siècle. D’ailleurs, nous apprendrons un brin sur l’histoire de la bataille de Dan-no-mura de 1185.

De fabuleuses légendes offertes dans un vaste monde ouvert sur des mélodies sublimes et y présentant le célèbre kamikaze (vent sacré), cette symbolique très reconnue dans les légendes japonaises d’antan. Sucker Punch Productions se sont inspirés beaucoup de nombreux mangas comme Lone Wolf and Cub, Rurouni Kenshin ou même Ninja Scroll ainsi que de nombreux films de samouraïs d’Akira Kurosawa afin d’aborder une dimension beaucoup plus réelle, sans oublier les multiples voyages sur l’Île de Tsushima afin de s’imprégner de l’essence de l’endroit. Et, vous savez quoi? Ça paraît!

On ne parle pas ici d’un simple jeu qui fait penser à Assassin’s Creed comme certains ont déjà voulu laisser sous-entendre. Certes, le concept de monde ouvert dans lequel vous interagissez avec les troupes ennemies et les personnes prisonnières ou les campements qui sont pris d’assaut par les Mongols vous rappellera probablement le principe même d’Assassin’s Creed. Cela dit, le fait que le jeu ne soit pas un jeu de rôle mais plutôt d’action-aventure donne une tournure tout à fait différente et énormément intéressante. Je dirais même que c’est une fusion entre le concept de monde ouvert d’Assassin’s Creed (sans le superflu vide) mélangé aux styles de combat de Sekiro: Shadows die twice et de Nioh.

Les quêtes principales et secondaires abondent à tout moment, ajoutant également des zones secrètes lorsque vous suivez des renards ou des oiseaux dorés, des quêtes légendaires racontées par le ménestrel ambulant, les histoires de gens que vous rencontrerez tout au long de votre aventure, les temples sacrés, les bambous d’entraînement, les haikus, les sources chaudes, etc.

Le style de combat, qui se livre généralement au corps à corps avec votre katana ou votre tanto, se voit agencé également de différentes armes additionnelles comme l’arc court, l’arc long et les bombes de poudre noir ainsi que des outils de “fantôme” comme les kunaïs, les bombes aveuglantes et les bombes collantes. Ajoutez à cela le fait de devoir apprendre différentes positions de combat qui vous permettront de mieux vous défendre ou mieux attaquer les assaillants munis de différentes armes et protections. Au final, vous devrez également user de détermination afin d’apprendre de nouvelles techniques sacrées ou même vous soigner en plein combat.

Le jeu offre un temps de chargement rapide et ce, même lorsque vous utilisez la téléportation instantanée ou que vous mourrez. Ajoutez à cela des graphismes à couper le souffle autant lorsqu’il fait clair, lorsqu’il fait nuit, lorsqu’il pleut, lorsque c’est brumeux ou même lors de tempêtes et une trame sonore enchanteresse.

De plus, le jeu offre un mode photo qui, normalement ne m’attire tout simplement pas dans aucun jeu, mais ici… c’est… WOW! Vous pouvez choisir l’angle, la température, l’heure à laquelle la photo devrait être prise, les particules qui peuvent voler dans le ciel (feuilles, pétales, poussière, etc.), la force et la direction du vent, les émotions faciales de Jin, etc. Le mode photo est sincèrement un ajout qui mérite le détour!

Définitivement, ce jeu est un bijou. Que dis-je, une vraie perle! Cela dit… est-ce qu’il plaira à tous? Pas nécessairement! Les fans de jeux de type japonais/samouraïs ou qui se présente dans la thématique des légendes de l’ère féodale du Kamakura ou même de l’Edo ou de l’ère Moderne et du Meiji vont probablement ADORER ce jeu (sérieusement, jouez-le avec l’audio japonaise et les sous-titres français… vous allez définitivement avoir l’impression de regarder un film japonais ou un anime au format VOSTFR (version originale sous-titrée française)).

Alors oui, c’est un jeu “niche”. Si vous l’achetez en vous disant que c’est simplement un jeu d’action-aventure et que vous ne vous imprégnez pas de l’histoire (réelle et fictive) qui découle du jeu, vous allez probablement le trouver “très bon” mais sans plus.

Au moment d’écrire ces lignes, j’ai accumulé plus d’une trentaine d’heures de jeu et je ne l’ai pas encore terminé parce que je tente de tout trouver sur la carte. Ça faisait énormément longtemps que je n’avais pas activé le mode “complétionniste” lorsque je joue à un jeu!

J’en profite également pour souligner l’excellent travail d’acteur et de MoCap (Motion Capture) de Daisuke Tsuji, l’acteur qui incarne Jin Sakai dans le jeu.

Verdict

Visuel10 / 10
Audio10 / 10
Gameplay10 / 10
Rejouabilité10 / 10
Appréciation générale (n'est pas une moyenne des notes ci-dessus)10 / 10

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Ghost of Tsushima

Pour

  • Graphismes à couper le souffle
  • Trame sonore fusionnelle avec le jeu
  • Système de combat complet
  • Multitude de quêtes
  • Quêtes secondaires utiles
  • Beaucoup de zones secrètes/cachées
  • Énormément de cosmétique
  • Histoire énormément intéressante
  • Temps de chargement rapides
  • Narration (FR/AN/JP) très bien fait

Contre

  • Pas de “locking” en combat

Patrick Tremblay

Père de famille, gamer, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

Voir tous les articles

3 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soumettre votre critique

Vous aimeriez apporter vous aussi votre avis sur un jeu vidéo que nous avons faits? Donnez votre note et nous la partagerons à tous.

Voici mon pointage

Si vous désirez soutenir la chaîne…

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.