L’armée impitoyable des Ogres a envahi la terre des Garuda. L’armée Garuda a été vaincue et la capitale est finalement tombée. Il y a encore un espoir…

Merci à GoodJob Multimedia et Blowfish Studios qui nous ont gratuitement fourni une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et le test. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de la note finale. #Article13Free

Flashback

C’est un pari osé! En effet, un jeu qui se base sur un scenario thaïlandais pratiquement inconnu par la majorité des terriens peut paraitre audacieux. Ainsi, c’est un film d’animation asiatique qui a servi de support pour ce titre, nommé pompeusement Krut: The Mythic Wings.

Quoi qu’il en soit, à l’ouverture du jeu, nous sommes transportés assez vite vers de lointains souvenirs. Rappelez-vous ces jeux d’action/plateforme sur arcade ou sur PC type Amiga, Atari ST. Pour ceux qui ont connu cet âge d’or, le flashback est doux, nous rappelant nos gloires, nos batailles… vidéoludiques ! 🙂

Il ne faut guère plus de temps pour identifier ces jeux d’antan, tel le merveilleux Shadow of the Beast toujours resté dans nos cœurs d’enfant. Krut évoque cela dès le départ, ce qui le rend soudainement attachant.

Un jeu attachant

Ce flashback passé, on revient à notre manette. Le studio qui a pris le temps d’écrire son histoire. Nous sommes toujours surpris de voir les concepteurs d’aujourd’hui prendre le temps d’écrire, de dessiner avec des croquis , des esquisses, des personnages haut en couleurs, et de les mettre en scène. Cela donne du corps, de la matière à un jeu qui n’est, finalement, qu’un simple jeu d’action.

Visuellement, des efforts certains ont été réalisés pour nous emmener dans l’histoire ressemblant à une mythologie. Une histoire de six niveaux dans lesquels vous découvrirez de vastes espaces, nuancés, épiques et surtout variés. Les plans avants et arrières sont travaillés, pensés, animés participant à l’assimilation du joueur. Ainsi, vous traverserez des déserts, des îles lumineuses, des jungles sans fins et d’autres lieux plus ténébreux. Les ennemis, surtout les boss, ont fait l’objet d’un soin particulier en terme de design : ils impressionnent, ce qui est toujours un point positif dans un jeu typé arcade.

Cette ambiance marquée est accompagnée par des musiques de factures convenables, orchestrées mais dont l’inspiration est en retrait par rapport aux graphismes. Les sons sont présents bien que toutefois un peu discrets.

la nostalgie passée

Hélas, si l’atmosphère est présente, convaincante même, l’impression est tout autre lorsque l’on analyse le fond. Aussi, nous comprenons rapidement que ce jeu n’offre rien d’autre qu’un classicisme patenté, certes enrubanné par une agréable ambiance arcade, aujourd’hui disparue.

Bien entendu nous ne sommes plus dans les années 90’s. Krut offre l’essentiel de ce que l’on est en droit d’attendre d’un jeu de plateforme/action en 2022 et notamment une bonne jouabilité.

On l’a vu, l’enrobage est plaisant à contempler, mais la scène 2D où se trouve notre personnage marque le pas. On avance, de gauche à droite, parfois longuement, sans apercevoir qui que ce soit. Surprenant : le monde de Krut serait-il abandonné? En effet, les ennemis, peu nombreux, se rencontrent de manière peu fréquente, séquencée, ce qui donne un drôle de présentiment…

Trop d’imperfections

Malheureusement ce désarroi s’amplifie à mesure des heures passées à jouer. En plus d’être peu nombreux, les ennemis n’offrent pas beaucoup d’attaques. On compte deux attaques pour les simples ennemis et trois ou quatre pour les boss. La créativité, présente dans les visuels, ne se retrouve plus ici. Ceci donne des combats peu glorieux qui nous font entrevoir la frontière de l’ennui.

De plus, votre personnage ne se démarque pas de cette médiocrité observée. Peu de coups finalement, certains difficiles à réaliser (barre d’énergie à plein pour voler et voir les fameuses ailes mythiques…), on se retrouve le plus souvent à harceler le bouton X pour en finir avec ces combats redondants.

Bien sur, il y a les améliorations. Celles-ci s’obtiennent lors de la conquête d’un point de sauvegarde. Il est alors possible d’améliorer sa barre de vie, sa barre d’énergie et d’offrir à notre pauvre guerrier quelques autres combos. Mais dans les faits, elles s’avèrent le plus souvent couteuses, difficiles à obtenir, et elles n’écartent pas le constat ressenti.

Par malheur, le désarroi n’en reste pas là. Il s’acharne. Il se confirme, un peu partout. Parlons du level design. Les concepteurs n’ont pas assez pensé leur niveaux, n’ont pas cherché à surprendre, tombant dans un autre travers : la linéarité. On a beau cherché, on a beau scruter dans un coin de rocher, derrière un arbre dont les feuilles auraient pu paraitre suspectes… mais non. Pas de passage secret ou trop peu. Pas assez de cachettes à trésors comme on aime à les trouver, ça et là, le long d’une aventure trépidante qui ne l’est malheureusement pas.

Un plaisir piétiné

On pourrait aussi pu évoqué l’animation des personnages, trop faible, qui rend rigide toute action et notamment les combats avec les boss. Des combats qui trainent en longueur tant la barre de vie des boss est longue… comme la liste des imperfections du titre.

Alors le désarroi se précise. On finit, après plusieurs heures de jeu, par tomber dans une langueur monotone comme avait pu la décrire si admirablement le grand Paul Verlaine. Une mélancolie douceâtre ressentie dans notre for intérieur et balayée par l’avancée du temps. Reste ce jeu qui essaye, sans y parvenir, à nous rappeler aux bons souvenirs. Mais la réalité est là, implacable : Krut ennuie.

Il ennuie, par sa faiblesse technique, par la longueur de ses niveaux, par ses boss certes superbes mais malmenés et par une aventure monotone. Même son impact visuel, pourtant séduisant au départ, est écrasé par une armée d’imperfections qui finiront par rebuter nombre de joueurs.

Krut: The Mythic Wings n’est cependant pas très dispendieux, alors il arrivera peut-être à retenir quelques doux rêveurs, en quête de nostalgie. Cette dernière, il est vrai depuis quelques années, fait le pain blanc des jeunes studios. Mais elle ne suffira pas ici à convaincre la majorité des joueurs toujours plus exigeants et voraces en nouveautés.

Test de jeu - Score 5.5

 

  • 80%

    Visuel

  • 70%

    Audio

  • 60%

    Gameplay

  • 30%

    Rejouabilité

Positifs
  • Graphismes et design des personnages réussis
  • Aventure scénarisée
  • Type arcade

Négatifs
  • Animation malmenée

  • Niveaux mal structurés
  • Combats ennuyeux

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Prenez note que la version testée est celle sur PC. Le jeu est également disponible sur PS5, PS4, Xbox Series, Xbox One et Switch.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/3yALu9L

Frédéric Bouquin

Toujours à la recherche de sources positives il aime rire, comprendre et transmettre. Passionné d’Histoire, de géopolitique et de musique il est épanoui dans sa vie de papa comme dans sa vie professionnelle. Depuis 40 ans déjà il vit un attachement fidèle avec le jeu vidéo notamment les jeux de stratégie.

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.