Une pluie de Willows est une fois de plus promise à notre petite sorcière préférée, Cotton! Mais pour pouvoir les déguster, les choses seront plus complexes qu’ils apparaissent en surface…

Merci à ININ Games qui nous a gratuitement fourni une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et le test. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de la note finale. #Article13Free

Dégâts de tirs, de couleurs et d’humour disjoncté!

Si vous êtes fans de shmups depuis des lustres, le nom de Cotton vous évoque certainement de superbes souvenirs. Fêtant aujourd’hui ses 30 ans d’existence, la franchise donne enfin vie à un tout nouveau titre dans la série, grâce aux studios Success et SaiZenSen, ainsi qu’à l’éditeur ININ Games! J’en ai alors profité pour sauter à dos de balais afin de tester le récent titre de notre petite sorcière bien-aimée, Cotton Fantasy!

Tout n’est pas rose dans le monde merveilleux de Cotton…

Effectivement, rien ne vas plus! Pour une mystérieuse raison, le monde féérique se fait littéralement dépouiller de ses richesses les plus importantes: les Willows! Comme ces petites friandises sont d’une importance capitales pour les fées, la reine-fée mandate immédiatement sa fée la plus loyale, Silk, à retrouver la petite sorcière Naga Cotton afin de l’aider à découvrir la source de ce mystère et rétablir l’ordre. Évidemment, Cotton et Silk ont une relation plutôt particulière et avec le tempérament explosif de Cotton, rien n’est gagné. Mais, la panse et la gloutonnerie de celle-ci pour les succulentes friandises du royaume auront une fois de plus raison d’elle et le duo partira en quête des fameux Willows disparus…

Comme vous pouvez le constater, l’histoire du jeu est exactement à l’image de toute la série des jeux Cotton, c’est-à-dire, loufoque, ridicule et un peu insipide. Mais malgré tout, les cinématiques du jeu offrent un petit récit plutôt hilarant et disjoncté, ce qui met adéquatement la table à tout le reste. Par contre, pour les néophytes de la franchise, Cotton est un jeu dans lequel tous les dialogues parlés sont expressément en japonais, ce qui risque de déplaire à quelques personnes. Surtout qu’avec le ton employé dans le jeu, on peut dire que celui-ci peut tomber un peu sur les nerfs au bout d’un moment, à cause de l’agressivité criarde retrouvé dans les échanges entre les personnages du jeu. Au moins, vous pourrez quand même suivre l’histoire grâce aux textes offerts dans plusieurs langues, dont le français et/ou l’anglais.

Cotton Fantasy emprunte exactement le même chemin que son prédécesseur, Cotton Reboot, ce dernier étant une version actualisée du titre d’origine de 1991. Ce dernier était d’ailleurs une superbe refonte et j’ai adorée voir que Fantasy employait le même design artistique afin de donner vie à un monde bourré d’une myriade de vives couleurs, d’ennemis en tout genres, de boss gigantesques et de niveaux superbement animés! Ici, il vous faudra garder les yeux sur l’action afin d’éviter de vous prendre une balle en pleine tronche et tomber de votre balais de sorcière volante!

Malgré que les mécaniques de jeux soient loin de tenter de réinventer la roue, Cotton Fantasy propose de pouvoir jouer à l’aide de six personnages différents et ce, pouvant êtres sélectionnés dès le début de la partie.  Seul petit bémol: une fois sélectionné, vous devrez faire la partie entière avec le personnage choisi, celui-ci ne pouvant être changé outre qu’en terminant la partie et revenant au menu de départ. J’ai bien aimé l’attention à ceci, surtout que selon le personnage choisi, les mécaniques de jeu varient légèrement de l’un à l’autre.

Par exemple, si vous jouez avec Ria, vous n’aurez aucune barre de vie, mais plutôt une minuterie descendante qui vous obligera à récolter les cristaux laissés par les ennemis éliminés afin de remettre du temps à votre compteur. Ainsi, tant que vous avez du temps, vous demeurez en vie! Dans le cas de Fine, la seule manière de garder votre jauge de puissante au maximum, sera de frôler les ennemis ainsi que leurs tirs. Et croyez-moi, ce n’est pas le personnage le plus facile à maitriser disons! Dans l’ensemble, tous les personnages du jeu ont des tirs et attaques quasi-similaires, outre les façons d’activer leurs attaques spéciales.

En gros, Cotton Fantasy ne réinvente pas le genre, mais propose un superbe titre dans une catégorie qui à mon goût, manque un peu de titres de qualité. On a même inséré dans Fantasy des niveaux à défilement continu (un peu comme Space Harrier), ce qui aurait pu être vraiment très si ceux-ci avaient également fait partie des niveaux réguliers et pas simplement pour récolter des lanternes et augmenter le pointage. Pourtant, avec Panorama Cotton, la table était pourtant bien mise pour inclure ce type de niveaux, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

En mode difficile, Cotton Fantasy peut devenir un vrai calvaire par le nombre d’éléments se retrouvant à l’écran simultanément. Par contre, comme le jeu est assez permissif grâce au minuscule hitbox de nos personnages, ça en fait un titre assez facile même à “hard”. Évidemment, il est aussi possible d’utiliser des “continues” à volonté, ce qui rend le tout presque impossible à ne pas réussir au final. Par contre, je vous conseille fortement de commencer le jeu en mode le plus difficile afin d’étirer la vie du jeu. Car comme tout bon shmup, la totalité du jeu vous prendra environ 45 minutes à complété si vous optez pour la facilité. Heureusement, certains immenses boss vous en donneront pour votre argent, ceux-ci vous criblant de balles de partout dans l’écran!

Bref, Cotton Fantasy est un autre excellent titre de la célèbre franchise et vous adorez celui-ci, surtout si vous êtes un fan fini de jeux de tir à défilement horizontal, vertical et tantôt continu…

Verdict

Test de jeu - Score 8

  • 80%

    Visuel

  • 80%

    Audio

  • 75%

    Gameplay

  • 80%

    Rejouabilité

Positifs
  • L’humour toujours aussi explosif de Cotton!
  • Beau visuel hyper coloré, diversifié et sans accros
  • Six différents personnages pouvant êtres utilisés dès le départ
  • Mécaniques différentes selon le personnage joué
  • Très bonne trame sonore
  • Bon rapport qualité/durée/prix

Négatifs
  • L’aspect criard des dialogues japonais du jeu
  • Aucuns dialogues en anglais ni français
  • Les mécaniques de levelling de certains personnages
  • Même en mode normal, le jeu est assez difficile
  • Relativement court, surtout si nous utilisons les “continue”
  • Impossibilité de changer de personnage entre les niveaux

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Prenez note que la version testée est celle sur PlayStation 4. Le jeu est également disponible sur Switch.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/3yALu9L

Marc Desgagnés

Passionné de jeux vidéo, Marc affectionne également l'entrainement, les courses à obstacles, les films et la musique, en plus d'être un grand fan de Resident Evil, Uncharted, God of War et The Last of Us.

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.