Aiguisez vos sens et surtout votre vision dans ce nouveau jeu de tir à défilement horizontal brutal et sans pitié…

Merci à Next Game Level qui nous a gratuitement fourni une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et le test. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de la note finale.

Un autre jeu de tir à défilement horizontal se pointe

Ayant fait tourné quelques têtes déjà, le nouveau jeu de tir à défilement horizontal (shmup) Remote Life nous est concocté par Next Game Level, ce dernier piloté de main de maitre par une seule âme: l’Italien Mario Malagrino. Étant moi-même fan de shmups depuis mon enfance, j’ai accueilli celui-ci à bras, après avoir été ébahi par les bande-annonces du travail colossal de Malagrino… Grâce à l’éditeur Ratalaika Games, je me suis lancé dans l’aventure afin de vous livrer mon avis sur ce titre plus qu’intriguant…

La cruauté d’un trop joli shmup

C’est en lançant Remote Life que l’on peut immédiatement réaliser la beauté du design artistique mis de l’avant par le développeur Mario Malagrino, homme a tout faire à la tête du studio italien Next Game Level. En fait, le look de Remote Life ne ressemble à aucun autre shoot’em up. En optant pour des graphismes dignes d’une œuvre de H.R. Giger (Alien) ainsi que des effets de lumières hallucinants, le jeu donne une nette impression d’un shmups de la 10e génération de consoles.

Par contre, ce superbe rendu visuel vient à un certain coût en termes de gameplay, car bien que les ennemis et les niveaux soient de toute beauté, l’écran est tellement chargé d’informations visuelles que ça devient difficile de tout repéré facilement. Et comme résultante, nous finissons par entrer en contact avec les étroites parois ou avec les tirs ennemis, nous envoyant illico vers la mort.

Fort heureusement, Remote Life offre la possibilité de mettre la main sur des cœurs qui aident à regagner un peu de notre jauge de vie, ce qui n’est réellement pas un luxe, croyez-moi! Outre ceux-ci, vous pourrez également trouver des options de tirs diversifiées, éparpillées dans les niveaux. Contrairement à d’autres jeux de tir du genre, ces items à récolter sont stationnaires et n’attendent que nous pour les collecter. Mais gare à vous, car voler à toute vitesse vers ceux-ci pourrait bien être ce qui vous mènera à votre perte!

Remote Life se démarque aussi par ses mécaniques qui, bien que plutôt assez facile à comprendre, offre une belle diversité. Notre vaisseau pourra ainsi s’équiper de différent types de tirs, certains bénéficiant de munitions infinies, alors que d’autres afficheront une barre qui diminuera avec l’usage. Certaines armes proposent encore une fois un look fabuleux à l’écran, en faisant jaillir des arcs de lumières de toutes les formes et couleurs! Par contre, d’autres formes d’attaques vous laisserons un peu sur votre faim, celles-ci moins efficaces et offrant de moins jolies pétarades!

Vous aurez également accès à différents types de bombes, qui vous seront très utiles contre les très hostiles boss du jeu. Ceux-ci sont d’ailleurs vraiment superbes! À force d’avancer dans le jeu, vous gagnerez en rang et passerez de simple soldat à capitaine, ce qui vous permettra de pouvoir choisir différents vaisseaux ainsi que la couleur voulue. Les différences entre chaque véhicule n’est pas très grande, outre le vitesse de déplacement qui sera sûrement bienvenue dans plusieurs situations. Par contre, comme les environnements sont très chargés, cela peut également s’avérer être un handicap majeur, notre course se terminant un peu trop souvent par un crash.

Évidemment, comme je le dis souvent, un shmup n’est généralement pas un type de jeu dans lequel l’histoire vous fera verser une larme. Dans Remote Life, on sent qu’un peu plus d’efforts ont été mis de l’avant afin d’apporter une petite touche narrative au jeu, mais ça ne lève malheureusement pas. C’est peut-être en raison des méthodes utilisées afin de rendre les dialogues, ceux-ci ayant plus l’air de sortir directement de l’engin de Google Translate, que d’acteurs. Évidemment, on pardonnera le tout au développeur qui n’avait peut-être d’autres choix que celui-ci afin d’éviter les coûts faramineux d’acteurs de voix hors-champs.

Et cela est quand même légèrement dommage, car certains passages du jeu sont assez macabres, ce qui aurait réellement été fantastique si ceux-ci avaient pu êtres accompagnés de cinématiques relevant le petit côté horrifique de l’histoire. Ce sera peut-être pour une éventuelle suite, qui sait!

Même en mode le plus facile, Remote Life vous en donnera pour votre rhume. Avec ses 16 superbes niveaux, vous mourrez et recommencerez à de très nombreuses reprises. Heureusement pour ceux qui détestez les jeux trop difficiles; une fois vos vies épuisées, vous pourrez recommencer à partir du début de la dernière mission au lieu de devoir tout faire de puis le premier niveau. Il y a également des options pour augmenter la difficulté pour les plus téméraires d’entre-vous qui désirez mesurer vos talents de pilote!

Bref, j’ai vraiment adoré Remote Life et j’y retournerai pour tenter de le terminer à 100%! Voici un shmup qui, au moins au traitement visuel qu’il propose, montre ce que devrait être un jeu de tir sur nos consoles modernes. J’espère que Malagrino aura d’autres idées en tête afin de peut-être nous proposer une suite dans un avenir pas si lointain… J’en serai le premier très heureux!

Verdict

Test de jeu - Score 8

  • 90%

    Visuel

  • 65%

    Audio

  • 75%

    Gameplay

  • 85%

    Rejouabilité

Positifs
  • Visuellement l’un des plus beaux shoot’em up des dernières années!
  • Très bon design des niveaux, ennemis et de boss
  • Offre 16 missions (niveaux)
  • Principe d’armes spéciales temporaires
  • Séquences de jeu “en monde ouvert” (peut aller partout en tout sens)
  • Impressionnant travail venant d’une seul homme!
  • Excellent rapport qualité/prix

Négatifs
  • Le visuel est très chargé par moment, rendant certains éléments difficiles à distinguer
  • Tempo un tantinet trop lent
  • Les dialogues passés dans un genre de Google Translate
  • Très difficile de se rendre au 16e niveau

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Prenez note que la version testée est celle sur Xbox Series X. Le jeu est également disponible sur PS5, PS4, Xbox One, Switch et PC.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/3yALu9L

Marc Desgagnés

Passionné de jeux vidéo, d’entrainement physique, de courses à obstacles, Marc affectionne particulièrement les séries Uncharted, The Last of Us, God of War en plus d’être un fan fini des franchises classiques Resident Evil (RE1-2-3-Veronica) et Ys. Il a également une chronique jeux vidéo régulière sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 et BLVD 102,1

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.