Avant d’énumérer les différences majeures entre un Roguelike et un Roguelite, on doit d’abord savoir d’où vient le terme Roguelike..

Avant d’énumérer les différences majeures entre un Roguelike et un Roguelite, on doit d’abord savoir d’où vient le terme Roguelike. Comme son nom l’indique, un jeu Roguelike est un titre qui est basé sur le jeu Rogue qui est sorti en 1980. Le jeu conçu par Michael Toy, Glenn Wichman et Ken Arnold a été distribué sur les plates-formes : Unix, DOS, Mac OS, Amiga, Atari ST, Amstrad CPC, Commodore 64, Atari 8-bit et ZX Spectrum.

Un « vrai » Roguelike est basé sur trois aspects : une mort permanente (lors de la mort du personnage on perd tout ce qu’on a amassé, c’est terminé), des niveaux procéduraux (à chaque nouvelle partie, les niveaux sont créés de façon aléatoire) et un système de combat au tour par tour (un peu comme les jeux de rôles si populaires sur SNES). Donc, les « vrais » Roguelike sont plutôt rares de nos jours. Ce type de jeux n’étant pas très permissif et plutôt punitif, il ne rejoindrait probablement pas un très grand nombre de joueurs. Les joueurs modernes sont plutôt habitués à être pris par la main afin de compléter leur achat le plus rapidement possible et le plus simplement possible.

L’arrivée des jeux de types Roguelite

Les petits studios indépendants sont venus modifier la donne depuis quelques années. Bien que la majorité des joueurs n’aiment pas perdre leurs progressions lorsqu’ils jouent… certains semblent l’apprécier. Mais comme il faut rejoindre le plus grand nombre de joueurs possible, nous avons vu apparaître les jeux de types Roguelite qui eux sont moins punitifs.

C’est à ce moment que nous avons vu apparaître des titres comme : Binding of Isaac, Spelunky, Nuclear Throne et Rogue Legacy (tous d’excellents titres). Bien que ces jeux soient punitifs, ils le sont moins que l’original Roguelike. À la mort du personnage, vous ne perdez pas tout. Presque, mais pas tout!

Roguelike vs Roguelite - Rogue Legacy
Roguelite: Rogue Legacy

 

Par exemple, en progressant dans Binding of Isaac et Nuclear Throne, vous mettrez la main sur de nouveaux personnages afin de faciliter vos prochaines parties. Les améliorations obtenues dans Rogue Legacy serviront lors de vos prochaines parties.

Avec un Roguelite, le joueur a donc le goût de revenir sur le jeu. Le joueur veut essayer les nouveaux personnages, les nouvelles habiletés…

L’autre grande différence entre un Roguelike et un Roguelite est la fin du jeu. Un Roguelike est sans fin, le but étant de se rendre le plus loin possible. Sur un Roguelite, vous avez un but à atteindre, très difficile, mais il y a quand même un but. Encore une fois, Binding of Isaac et Nuclear Throne sont deux exemples de Roguelite avec un but ultime à atteindre. Le joueur s’acharnera donc pour atteindre son but.

Une chose est certaine, ce type de jeu est en pleine croissance et connait un vif succès. D’ailleurs, pourquoi les grands studios de ce monde ne se lancent-ils pas dans cette aventure? Un risque trop grand pour eux? Ce serait un autre bon dossier à faire! 🙂

Martin Grondin

Grand passionné de jeux vidéo et de divertissement, il a œuvré comme Directeur de succursale d'un grand commerce de vente de produits électroniques pendant plus de 15 ans. Dans les années 90, sa passion des jeux vidéo l'a menée a possédé son propre commerce de jeux vidéo.

Voir tous les articles

4 commentaires

  • Un roguelike n’est pas un jeu sans fin, pas du tout. Le but dans Rogue est de descendre des donjons, aller chercher l’amulette de yendor et la ramener à la surface. Ou est le sans fin ?

    • Et quand vous arrivez à la fin… vous ne jouez plus? Non! On recommence une autre « run » avec ce que vous avez accumuler lors des vagues précédentes. Il n’y a donc pas de fin à proprement parler puisque vous pouvez enchaîner les « fins » sans fin.

  • Et j’ajouterai que Binding of Isaac a certes différentes fins mais une rejouabilité quasiment infinie, comme Rogue. De plus, vous dites qu’à la mort du personnage on ne perd pas tout car on gagne des personnages qui permettent d’alléger le jeu par la suite : non seulement c’est faux, mais en plus les personnages et les items aléatoires sont juste un moyen de permettre des variations de gameplay pour, justement, jouir d’une bonne rejouabilité. Mais la majorité des personnages acquis par la suite rendent le jeu plus difficile.

    Enfin, un roguelike ne veut pas dire « copie de Rogue ». Like signifie « comme », on est donc sur des jeux qui ont été fortement inspirés et qui ont la même base de création. Si les créateurs de Rogue pouvaient refaire le jeu aujourd’hui, ils ajouteraient certainement des éléments de gameplay auxquels ils n’ont pas pensé ou auxquels ils n’avaient pas accès à l’époque.

    Attention à ne pas dire n’importe quoi 🙂

    • Les personnages gagnés au fil des « run » offre une nouvelle rejouabilité et souvent offre de nouveaux pouvoirs ou aptitude qui permettent de faciliter le jeu. Je ne suis donc pas du tout d’accord avec votre point de vue.

      Je ne sais pas à quel endroit je mentionne qu’un Roguelike est une « copie de Rogue »? J’ai écrit deuxième paragraphe « Comme son nom l’indique, un jeu Roguelike est un titre qui est basé sur le jeu Rogue qui est sorti en 1980. « .

      Je pourrais vous accuser également de dire n’importe quoi! Il faudrait peut-être apprendre à lire.

Soumettre votre critique

Vous aimeriez apporter vous aussi votre avis sur un jeu vidéo que nous avons faits? Donnez votre note et nous la partagerons à tous.

Voici mon pointage

Si vous désirez soutenir la chaîne…

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.