En 2083, les choses ne sont pas simples à Néo Hong Kong pour la jeune Mei Lin Mak, alors que celle-ci se retrouvera au beau milieu de phénomènes paranormaux inexplicables, mais qu’elle seule semble pouvoir comprendre et régler…

Merci à Eastasiasoft qui nous a gratuitement fourni une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et le test. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de la note finale. #Article13Free

Cyberpunk et horreur, me voilà!

Sense – A Cyberpunk Ghost Story, comme son nom l’entend, vous propulse en 2083, dans un Hong Kong futuriste semblant tout droit issu d’un croisement entre Cyberpunk 2077 et Bladerunner. En chaussant les bottes de Mei Lin Mak, vous vous retrouverez rapidement en plein cauchemar alors que celle-ci est soudainement témoin de phénomènes surnaturels qu’elle seule semble pouvoir voir, comprendre et élucider.

Mais étant dotée d’yeux cybernétiques, Mei Lin se posera beaucoup de questions à savoir si elle hallucine ou si ces yeux n’auraient pas de malfonctionnement, la mettant ainsi dans certaines situations périlleuses tout au long de son aventure dans les tours à appartements Chong Sing. C’est dans ceux-ci que Mei Lin se verra prise en chasse par certains esprits et à force de chercher à comprendre l’origine de ceux-ci, elle réussira à les libérer et découvrir le sombre mystère qu’abrite ces condos industriels.

L’aventure de type survie-horreur 2.5D proposée par Suzaku, Top Hat Studios et Eastasiasoft rappelle beaucoup le type de gameplay des jeux de la série COMA de Devespresso. À la différence des The COMA: Recut et The COMA 2: Vicious Sisters, vous ne serez pas pourchassés sans répit par les esprits maléfiques, malgré que vos rencontres avec ces derniers puissent tout de même vous êtres fatal. L’exploration est légèrement moins stressante que dans les deux titres précédemment mentionnés, laissant ainsi un peu plus de place à l’atmosphère mystérieux dans lequel nous cherchons à évoluer et comprendre.

Par contre, au niveau visuel, on reste un peu sur notre notre appétit, surtout en raison des graphismes de basse résolution, qui occasionne beaucoup d’effets de flous ici et là, rendant le tout moins agréable pour l’oeil. Cela devient encore plus horrible lorsque l’interaction avec un autre personnage engendre un zoom avant, augmentant ainsi l’effet flouté. Ce n’est rien pour nous donner l’envie de déposer la manette et quitter le jeu, mais disons que ça aurait pu être vraiment mieux réalisé.

Les mécaniques de jeu sont, quant à elles, assez intéressantes, mais sommes toutes relativement habituelles. À la limite du type “pointer-et-cliquer”, Sense fera surgir de petit mens pop-ups ici et là, vous offrant des choix d’actions. Rien d’innovateur ici, mais correct dans l’ensemble, outres les fois où les menus apparaissent dans des angles où nous avons peine à distinguer l’écriture. Fort heureusement, ces petits menus sont presque toujours les mêmes, alors peut importe leur angle, on comprend facilement comment les utiliser.

Il y a quelques bonnes mécaniques au niveau des ennemis du jeu, mais étant donné que les rencontres potentiellement fatales sont assez rares dans le jeu, nous avons l’impression qu’il manque un peu d’action dans les scènes que l’on pourrait qualifier “de survie”. Se cacher dans un placard peut nous sauver des yeux d’un esprits, mais il nous faudra garder un curseur au centre d’une barre pour éviter qu’il nous détecte. Ou encore, pour lui échapper, nous pourrons effectuer une roulade, mais cela demande un bon timing sinon, c’est la fin!

Bref, Sense – A Cyberpunk Ghost Story avait de très bonnes idées de base, mais donne l’impression que le studio n’a pas poussé les choses à fond. L’expérience de jeu est correct pour une personne qui débute avec ce type de jeu, mais s’avèrera un peu décevante pour un fan aguerri de jeux de survie-horreur…

Verdict

  • 60%

    Visuel

  • 65%

    Audio

  • 70%

    Gameplay

  • 50%

    Rejouabilité

Appréciation générale
65%
Positifs
  • Bonne histoire et ambiance croisant cyberpunk et horreur
  • Principe de sauvegardes à la Resident Evil
  • Mécaniques de jeux évolutives
  • Utilisation automatique des objets au bon endroit et au bon moment
Négatifs
  • Les flous causés par la basse résolution des graphismes
  • La navigation des menus est mal foutue
  • Certains bogues de scripts
  • Les temps de chargements sont absurdes

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Prenez note que la version testée est celle sur Switch et que le jeu est également disponible sur PS4, Xbox One et PC.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Quelques uns de nos produits sur Amazon: https://amzn.to/2pTNLZ1
► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/2GmptgY

Marc Desgagnés

Passionné de jeux vidéo, Marc affectionne également l'entrainement, les courses à obstacles, les films et la musique, en plus d'être un grand fan de Resident Evil, Uncharted, God of War et The Last of Us.

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soumettre votre critique

Vous aimeriez apporter vous aussi votre avis sur un jeu vidéo que nous avons faits? Donnez votre note et nous la partagerons à tous.

Voici mon pointage

Si vous désirez soutenir la chaîne…

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.