Lorsque vous avez le don très particulier de pouvoir aider les âmes à transitionner du monde des vivants vers l’au-delà, celui-ci vient également avec quelques risques qui ne sont pas toujours plaisant. Être médium peu alors s’avérer être un couteau à double tranchant…

Merci à Bloober Team qui nous a gratuitement offert une copie du jeu afin d’en faire la couverture médiatique et la critique. L’éditeur/développeur nous autorise par conséquent à diffuser et/ou utiliser des extraits du jeu pour nos besoins de production et n’intervient d’aucune façon dans l’attribution de notre note finale. #Article13Free


Vivre entre deux mondes

Le tout débute par la mort d’une jeune fille. Et c’est sur ses propres mots et ses propres images que nous lance le jeu, qui nous réussis à nous tenir intrigué pendant toute la partie, pour se terminer par une fin que nous n’avions pas tellement vu venir. Mais prenons le temps de recommencer du début…

Dans The Medium, ce nouveau titre de type thriller d’horreur psychologique du studio Bloober Team (Layers of Fear, Observer, Blair Witch), nous campons le personnage de Marianne, une jeune femme dotée du pouvoir de se transposer dans le monde des âmes transitionnant vers le repos éternel. C’est ainsi qu’à la suite du décès de son papa, Jack, elle se rend chez elle pour préparer sa dépouille et l’aider à effectuer son grand voyage vers l’au-delà.  Malheureusement, les choses tourneront très mal et de sombres secrets feront surface, plaçant Marianne dans une aventure entre le monde des vivants et le monde des morts, à la recherche de la vérité.

Du côté de Xbox, The Medium nous a été vendu et présenté comme étant le premier titre officiel exclusif aux consoles Xbox Series S et Xbox Series X (aussi sur Windows 10). Et c’est aussi le titre le plus ambitieux du studio Bloober Team à ce jour, alors pas besoin de vous dire que mes attentes étaient très hautes envers ce titre. D’ailleurs, il faut d’emblée vous informer que je suis un fan fini des jeux d’horreur en tous genre, donc je suis généralement assez “bon public” pour ceux-ci.

The Medium s’amorce bien et visuellement, nous sommes placés bien en scelle dès les premières minutes du jeu. Ambiance mystérieuse, décors et environnements plutôt glauques, sombres et ternes (dans le sens d’êtres dépourvus de trop de couleurs). Ce qui met réellement la table à l’ambiance lourde du jeu, c’est surtout ce traitement sonore un peu dérangeant, coréalisé par le désormais célèbre Akira Yamaoka (Silent Hill).

Son gameplay est également intéressant, rendant l’écran scindé en deux en plusieurs endroits, permettant ainsi de jouer les deux alter égos de Marianne en même temps, dans chacune se trouvant dans un univers différent. De cette façon, l’un peut accéder à certaines choses que l’autre ne peut pas et vice-et-versa. C’est plutôt bien comme concept et ajoute un certain degré de dramatisme par moment.

Par contre, The Medium ne donne pas l’impression d’être “un grand jeu”. J’adore Bloober Team et j’ai pratiquement tout jouer leurs jeux jusqu’à présent, mais je ne peux dire que celui-ci soit le meilleur, bien qu’il s’agisse de leur plus aboutit. La chose qui déplait le plus, c’est que le scénario s’amorce très bien et devient soudainement mou et sans goût, puis revient en force vers les trois quart du jeu. Un peu tard selon moi…. De surcroit, Marianne n’a rien pour qu’on s’attache à se personnage, ce qui rend la chose encore moins enivrant.

Jumelez à ça quelques quelques petits bogues graphiques ici et là, des rencontres franchement décevantes et un contrôle un peu mou et vous ne serez pas si emballés que ça. Détrompez-vous: The Medium est très bon et intéressant, mais nous étions en droit de nous attendre à un peu plus de Bloober Team, qui sont d’ailleurs passés maitres dans ce type de récits. Bref, ce fut une belle expérience de jeu, mais comme ce dernier n’offre vraiment rien à la fin pour nous pousser à y retourner, ce sera probablement mon seul passage dans l’au-delà!

Verdict

Test de jeu - Score 7.5

  • 75%

    Visuel

  • 85%

    Audio

  • 75%

    Gameplay

  • 50%

    Rejouabilité

Positifs
  • L’histoire de base met bien la table
  • Le visuel de certains environnements est très réussi
  • Excellente ambiance sonore co-signée Akira Yamaoka (Silent Hill)
  • Système de caméra rappelant Silent HIll
  • Mécaniques de jeu très intéressantes
  • Quelques bons puzzles ici et là
  • Gratuit sur Game Pass

Négatifs
  • Le scénario ne lève pas vraiment, sauf vers la fin
  • Vanté comme étant “next gen”, le visuel est un peu décevant
  • La lenteur de déplacement des personnages
  • Les rencontres avec les créatures sont décevantes
  • On s’attache très peu à Marianne

Pour connaitre les critères de notre système de notation, visitez cette page.

Vous voulez soutenir la chaîne?

► Quelques uns de nos produits sur Amazon: https://amzn.to/2pTNLZ1
► Achetez vos jeux vidéo sur Amazon: https://amzn.to/2GmptgY

Marc Desgagnés

Passionné de jeux vidéo, Marc affectionne également l'entrainement, les courses à obstacles, les films et la musique, en plus d'être un grand fan de Resident Evil, Uncharted, God of War et The Last of Us.

Voir tous les articles

Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soumettre votre critique

Vous aimeriez apporter vous aussi votre avis sur un jeu vidéo que nous avons faits? Donnez votre note et nous la partagerons à tous.

Voici mon pointage

Si vous désirez soutenir la chaîne…

NOUS SOMMES LIVE! CLIQUEZ POUR VOIR LE STREAM.
NOUS SOMMES HORS LIGNE.